Tournez votre tablette

Bienvenue à

Château Canon

Etes-vous en âge de consommer de l'alcool dans votre pays de résidence ?

oui

non

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé,
sachez consommer avec modération.

le terroir

Depuis 500 ans, on cultive à Château Canon la vigne sur les mêmes parcelles. De couleur ocre, parfois légèrement bleutée, l’épaisseur de la terre varie de 30 cm sur le haut du plateau, à 1m. C’est dans cette première couche de terre constituée d’argile et d’éclats de calcaire que la majorité des racines se développent et se nourrissent. Ce sol support ne constitue pas la signature gustative fondamentale des vins. Il leur apporte juste quelques nuances.

première couche

Sol Argilo-calcaire

- 1 m

Figé il y a plusieurs millions d'années, le sol de Château Canon présente une grande homogénéité. La vigne s'épanouit lentement et harmonieusement sur un socle calcaire veiné d'argile. Ses racines plongent dans les sédiments venus du fond des âges et s'épanouissent particulièrement dans cette texture argilo-calcaire.

Apport pour la vigne

Développement racinaire

La côte de Saint-Emilion est un plateau calcaire qui descend en pente douce vers la Dordogne. Roche tertiaire sédimentaire d’origine marine, ces calcaires à astéries sont issus de la dégradation d’organismes semblables à ceux des étoiles de mer (d’où provient le nom d’astéries). Paradis minéral pour la vigne, ces reliefs sous-marins qui ont été corrodés par la mer et le vent sont les témoins des forces qui ont façonné et sculpté les sous-sols de Saint-Emilion il y a des millions d’années.

Seconde couche

Sous-sol Calcaire à Astéries

- 4 m

C'est la roche-mère qui donne aux vins sa signature par ses échanges avec la vigne. Elle agit comme une éponge et alimente les racines en eau selon leurs besoins. Sous-sol tampon, elle permet un développement plus lent et plus harmonieux de la plante. La roche calcaire absorbe les aléas climatiques en compensant aussi bien les phénomènes de sécheresse qu'une trop forte pluviométrie.
La pente naturelle des terrains renforce la capacité drainante des sols. Le calcaire est une roche très poreuse, gorgée d'eau de 30 à 40%, ce qui permet à l'eau de circuler correctement et également d'y être stockée. Il apporte donc une alimentation hydrique modérée et régulière à la vigne conduisant à une croissance végétative régulière, douce et sans à-coups. Ceci donne des vins complexes, frais et élégants, à la couleur vive et au nez fin. Ils se caractérisent également par des tanins précis, une longueur et une fraîcheur en bouche, ainsi qu'un potentiel de vieillissement remarquable.

Apport pour la vigne

Stockage de l’eau

Sous le vignoble de Château Canon, se cache un dédale de plus de 30 kilomètres de galeries souterraines. Une configuration unique au monde et un secret bien gardé. Quelques racines parviennent jusqu'à 8 mètres de profondeur dans les fissures de la roche-mère remplies d'argile. Ce sont des mouvements tectoniques qui ont conduit ces fissures géologiques à se remplir progressivement. Se frayant un chemin jusqu'à 8 m sous la terre, les radicelles de la vigne, chargées de gouttelettes d'eau, pendent sur les voûtes des galeries de calcaire que l'homme a creusées au cours des siècles. Pour y parvenir, il faut descendre quelques dizaines de marches sous le chai, traverser un ancien caveau, et s'enfoncer dans les entrailles de la terre.

Troisième couche

30km de Carrières

- 10 m

A cette profondeur, la température varie peu, elle est proche de 13 degrés toute l'année. L'hygrométrie y est élevée. Utilisées comme carrières pour la construction du village de Saint-Emilion et de nombreux châteaux alentours, ces galeries pareilles à des cathédrales de calcaire sont désormais témoins de l'histoire de Saint-Emilion .

La découverte des lieux

Un labyrinthe de Calcaire

croix canon

Le Château

Le village

les Merlots

Les Cabernet Francs

La Parcelle du Bourg

Le vignoble de

Château Canon

Le village de Saint-Emilion

Histoire de Saint-Emilion

Patrimoine mondial de l’UNESCO

la parcelle du bourg

Histoire de Saint-Emilion

Le temps ici semble ne plus exister, comme s’il s’était tout simplement arrêté. C’est au détour d’une route qui serpente entre les rangs de Cabernet Franc et de Merlot que l’on découvre Saint-Emilion, trônant au-dessus d’une mer de vigne et de murets en pierre. D’abord l’élégant clocher de son église monolithe, édifiée au XIe siècle pour accueillir les reliques de Saint-Emilion. Ensuite, les contours dorés de la cité médiévale fortifiée qui abrite un ensemble monumental d’églises, d’édifices et de demeures. Puis les ruelles de pierre blanche. Au détour d’un palais, une échoppe distille les fameux macarons. Ailleurs, les murs de bouteilles des cavistes provoquent une irrémédiable attraction.

Histoire de Saint-Emilion

Patrimoine mondial de l’UNESCO

Paradis hors norme, synonyme des plus grands vins dans le monde entier, la juridiction de Saint-Emilion réunit dans son aire d’appellation plusieurs centaines de châteaux qui forment un ensemble remarquable. Des paysages intacts, inchangés depuis des siècles. Inscrits au patrimoine mondial de l’humanité par l’Unesco, ils incitent à la rêverie et à la flânerie. Partout, autour, la vigne prolonge la perspective. A travers une fenêtre, ou entre les murs disjoints d’un vestige. Elle est là, elle a toujours été là.

Patrimoine mondial de l’UNESCO

la parcelle du bourg

Clos de murs, le vignoble de Château Canon borde l’entrée de Saint-Emilion. Il s’invite même au coeur du village, puisque la parcelle du Bourg de Château Canon, rue de la porte Brunet, est mitoyenne du Couvent des Cordeliers. Une parcelle de vignes unique de 15 ares, entourée d’habitations, labourée par un cheval et vendangée à la main, selon des pratiques ancestrales. Son encépagement en Merlot et son rang de 1er Grand Cru Classé la font entrer dans la composition du grand vin.

la parcelle du bourg

les terres de canon

Le village de Saint-Emilion